Les mogno-verbes



Février 2015... Les auteurs de la nouvelle mognoterie sont invités à participer à un nouveau mognotage collectif en imaginant chacun un verbe (ce verbe comportant 3 syllabes clairement identifiables comme dans mognoter : "mo-gno-ter") et sa possible définition... Le but est de cuisiner, mélanger, redistribuer ensuite ces propositions, et d'inspirer éventuellement, à tous, de futures écritures !

Voici, par ordre alphabétique, les verbes reçus :


  • BARVINER

Définition : Fréquenter les bars à vin.


  • COLBRIQUER

Définition : Dans le passé, action de transporter des briques à dos d'homme. Aujourd'hui utilisé dans le portage à dos d'homme (ou de femme) d'enfants dans des porte-bébés.

Citations : "L'enfant colbriqué s'était assoupi sous l'effet cadencé du pas de son père."  -  "Elle colbriqua sa fille tout au long de la randonnée."


  • COURLIEUTER

Définition : 
Chercher un abri pour se protéger d'un méfait ou d'un danger immédiat, réel ou pas !


  • ENGOULIR

Définition : Enfoncer quelque chose ou quelqu'un au fin fond d’un livre. Plus fréquemment utilisé sous la forme pronominale : s’engoulir. Peut vouloir dire aussi : lire sans plaisir. 

Citation : "J’ai eu beau lui dire que c’était du temps perdu, il s’est engouli dans la recherche." (Céleste Albaret)


  • FASEYER

Définition : En parlant d'une voile orientée dans le sens du vent, flotter à la manière d'un pavillon.


  • GUINCHOTER

Définition : Verbe intransitif. Se dit des couples qui dansent (danses de salon) mollement sur le bord des pistes, sur lesquelles ils sèment généralement la pagaille en gênant les danseurs convaincus, avec pour but de draguer ou de bécoter son ou sa partenaire.

Citation : "L'orage grondait, le vent se leva, et ne resta bientôt sur la piste que les couples qui guinchotaient lascivement." (MR) 


  • LIEUTONNER

Définition : 
Rechercher un lieu pour s'installer.


  • VALVOLSER

Définition : 
Sentir.


  • ZARZOUILLIR

Définition : Verbe du 2ème groupe (issant...). Définit l'état dans lequel une ou un transi maniaque du texto attend des nouvelles de l'autre, souvent l'être aimé. On aimerait gazouiller, mais on bout, on gargouille dans l'attente du zonzonnement ou de la sonnerie du sonal. Généralement accompagné de troubles de l'attention, distraction et humeur impatiente.

Citation :  « Pauline avait dit 16h00, il était 16h08 et rien... Il ne cessait de relancer l'amorce de l'écran d'accueil et vérifiait si aucune ambiguïté ne s'était glissé dans son dernier message, prit quelques photos de sa fenêtre, tenta un selfie au chapeau mais franchement, il commençait à zarzouillir grave. » (Ronan Flutabecq in "L'impensable légèreté du menhir" [Plon, 2016])


***


Merci à C. Didier, Danyel Borner, GP, Mariji Cornaton, MC2, Michèle Rodet, Notal, Richard Peucelle et Victor Matu !

Aucun commentaire: