mercredi 18 mai 2016

Un vieux, une vieille

( texte composé sur le thème 53, autour du mot debout )

– Tu te fous du monde ? Je t'ai demandé une histoire originale alors franchement, un dialogue à dormir debout, en plus entre seniors qui font un scrabble, non !

– Mais vous vouliez du sentiment, alors ça c'est du vrai, pantouflard mais efficace. Je vous en prie, JP, laissez-moi une chance !

– Mon pauvre Freddy ! Tu me fends le cœur ! Allons, sois sérieux, ça ne fait pas exploser l'audimat, les scénarios plan-plan ! Un vieux couple qui se chamaille autour d'un jeu de société, c'est invendable ! Enfin bon, si tu veux que je prenne ton bazar pour l'épisode de demain, faudrait voir à travailler la chute ! Si tu as de l'imagination, et quitte à passer la nuit debout ! Pour bosser dans les sitcoms, il faut être efficace ! Sinon va vendre ta soupe à d'autres chaînes !

– C'est que... justement... la chute... voilà... j'ai pensé au X, patron !

– Quoi le X ? Je ne veux pas de porno, je veux du mélo !

– Et si Gaston, c'est le nom du vieux, si en fait il cherchait à se débarrasser de sa bourgeoise ? Imaginez : au final, il balance à sa Gertrude un EX avec le X sur une case « compte triple » qui allonge aussi un CARREAU perpendiculaire ! La vioque qui est cardiaque en tombe raide morte, sur son carreau ! Un crime parfait, emballé pesé ! Pas mal non ? Ah j'oubliais, le titre serait « Son dernier mot » ! Jean-Pierre, alors, OK ?

MF
 

Aucun commentaire: