jeudi 26 novembre 2015

Le drone

( texte composé sur le thème 48, autour du mot drone )

L’averse avait redoublé de violence à l’arrivée de la jeune femme sur le parking. Elle se demandait si la manifestation prévue allait bien avoir lieu. Il y avait bien longtemps qu’une quantité d’eau pareille n’était pas tombée dans cette région. Plusieurs véhicules étaient déjà là mais personne ne s’aventurait à sortir de sa voiture. On ne voyait plus rien, la pluie tambourinait sur le métal dans un bruit assourdissant.

Dix minutes passèrent ainsi, interminables.

Des images défilaient dans sa tête durant ce laps de temps, celles terribles de la semaine précédente vues à la télévision montrant ces crues soudaines, avec ces pauvres gens emportés dans leur voiture par un torrent d’eau débaroulant à la vitesse de l’éclair.

La peur lui ôtait tout raisonnement rationnel. Il lui semblait sentir sa voiture bouger…

Lorsque, tout d’un coup, le déluge cessa comme par enchantement. Les jambes flageolantes, elle se risqua sur le parking, à la rencontre de ces inconnus avec lesquels elle avait rendez-vous pour partir à la découverte d’un phénomène dans l’air du temps dont elle espérait apprendre le maniement.

Qu’allait-elle en faire, lorsqu’elle le posséderait enfin, ce drone ?

Elle avait toujours aimé les nouveautés mais cette fois son désir était quelque peu irrationnel…

Pourtant il fallait qu’elle soit là… Elle décida de profiter à fond de cette journée pour parfaire sa connaissance des performances de cet engin. Elle verrait bien après !

Elle rencontra ce jour-là des passionnés, un peu foldingues, dont Philippe qui l’initia avec beaucoup d’empressement au maniement de ce « drôle drone » d’engin.

Cette journée fut riche en émotion à plus d’un titre puisqu’elle marqua le départ d’une belle histoire d’amour.

La peur du matin, l’émotion d’une rencontre pleine de promesse la laissa épuisée le soir venu.

Elle tomba sur son lit tout habillée, puis elle se roula en boule et sombra dans un bref sommeil de plomb.


Danièle BL

Aucun commentaire: