mercredi 28 octobre 2015

Une médaille de légende

( texte composé sur le thème 3, autour du mot médaillon )

Léo,

Que je suis heureux de reprendre ma correspondance avec toi ! Excuse mon silence, j’ai eu un train de vie très animé ces derniers mois et j’avoue que nos lettres m’étaient sorties de la tête… Mais si je t’écris de nouveau aujourd’hui, c’est que j’ai découvert un blason du XIVème siècle absolument extraordinaire, et je sais que notre passion commune, l’héraldique, va nous permettre de nous extasier ensemble sur cette merveille…

L’écu est équipolé. Je distingue quatre lions minuscules, placés dans ses cantons, et un cinquième dans son cœur. Si tu les voyais, prêts à bondir, des démons couleur or ! Que je te précise : l’émail des divisions contenant les lions est couleur gueules, les quatre autres sont teinte sinople. Étrange assortiment, qu’en penses-tu ? Ces armoiries me laissent perplexe. T’évoquent-elles une puissance du XIVème siècle ? Mes collègues bûchent dessus, mais je connais ton expérience et je te pense plus apte qu’eux à percer ses mystères.

Le blason est gravé sur un médaillon de cuivre, d’environ cinq centimètres de diamètre, coloré par de minuscules pierres précieuses. J’identifie des émeraudes pour le sinople, des rubis pour le gueules et des agates pour l’or. Il est magnifique ! Je te joins une photo.

L’idéal serait de nous rencontrer. Tu pourrais avoir l’original sous les yeux. Viens me voir la semaine prochaine, je conserve le médaillon chez moi. Nous en discuterons autour d’un bon café.

Espérant te voir bientôt sur le pas de ma porte,

Ton ami de toujours, Sindhu

__________

Chinmoku

Aucun commentaire: