lundi 5 janvier 2015

L'espoir, le désespoir, la colère

( textes composés sur le thème 38, autour du mot horizon )


L’espoir

Le vaisseau spatial vogue depuis quatre mois. À mi-chemin de sa destination, la planète Mars, l’équipage, quinze femmes quinze hommes, œuvre à des tâches routinières.

Paula se réjouit d’être de la première vague de colonisation. Après ses études elle a rejoint le Centre Spatial Européen pour une formation de pilote mécanicienne. C’est au cours d’une conférence donnée par des astronautes à l’université qu’elle a eu une révélation : elle s’est inscrite au centre d’études dès le diplôme de médecine en poche.

Les précédentes expéditions ont établi l’habitat et les sites de recherches scientifiques. Aujourd’hui, à l’horizon 2090, à un peu plus de trente ans, son rêve prend corps. De plus, la visite médicale d’embarquement a été un succès et le médecin n’y a vu que du feu : malgré l’interdiction elle part enceinte. Son fils, car ce sera un garçon elle en est persuadée, sera le premier Martien de l’humanité.


Le désespoir

À respectivement soixante-seize et quatre-vingts ans, Christine et Robin travaillent encore. Les caisses des administrations européennes vidées, les gouvernements successifs ont augmenté progressivement l’âge de départ à la retraite.

Faute d’argent, la lutte contre le réchauffement climatique piétine, la faim dans le monde progresse et, sans recherche pour les endiguer, de nouvelles maladies contagieuses se développent. Les dirigeants nient cet horizon noir pour axer tous leurs efforts contre le surpeuplement planétaire, arguant qu’à lui seul, ce projet résoudrait les autres difficultés.

Sans se révolter comme bien d’autres, Christine et Robin ont travaillé toute leur vie pour réussir l’éducation de leur fille unique. La lutte contre la surpopulation passe par une vaste et peu honnête propagande de recrutement de jeunes diplômés : l’objectif est de coloniser la Planète Rouge. Leur fille a quitté la Terre pour une période indéfinie afin de vivre sur Mars.


La colère

Luc, dix-sept ans, est en conflit avec sa mère. Il n’accepte pas cette vie, coupée du monde, qu’elle lui impose. L’adolescent ne connaît pas sa famille. Elle tente de lui expliquer les sacrifices endurés pour en arriver là, cette célébrité qui fera de lui un personnage mythique jusqu’à la fin des temps. Il n’a rien demandé et revendique le droit de connaître ses origines. Luc veut vivre sur Terre. Il ne tire aucune gloire d’être le premier Martien de l’humanité. Dans cette bande de vieux chercheurs croulants, il n’a personne avec qui partager ses espoirs et ses peurs. Les trois jeunes nés après lui ne suffisent pas. Luc ne supporte pas le choix arbitraire de sa mère qui limite son horizon à cette station installée sur la planète Mars. Malheureusement, les gouvernements qui se sont succédés depuis le début de la colonisation, ont abandonné les programmes spatiaux trop coûteux pour revenir à des questions plus essentielles sur Terre. Il n’y a pas de retour possible.


Richard Peucelle

Aucun commentaire: