mardi 20 janvier 2015

J'ai bien aimé "Rêve d'île, île de rêve"

( avis d'un lecteur, à propos du texte Rêve d’île, île de rêve composé par Marie de Saintjean sur le thème 31 )

Quelle belle idée ce monologue du poisson d’aquarium qui tourne en rond en remâchant sa solitude et la monotonie de ses jours.

Comment échapper à une morne réalité si ce n’est par le rêve ? Le titre est d’ailleurs des plus explicites : le petit poisson rêve d’une île qui serait une île de rêve, surtout parce que son existence permettrait de donner libre cours à son imagination, de… rêver. Voilà que l’on nous fait aussi tourner en rond !

Comment réaliser son rêve ? Il lui faut émettre un signal de détresse, jeter comme une bouteille à la mer, en lançant deux phylactères... Là j’ai dû consulter un dictionnaire : je ne savais pas que c’était aussi des bulles de BD ! C’est fou comme on peut s’instruire dans cet atelier !

A qui s’adresser pour essayer de satisfaire ce rêve d’île ? A ce « quelqu’un » que le petit poisson voit de temps en temps et à qui il fera « des yeux ronds et tristes », tout en essayant de faire comprendre, comme un enfant écrivant au Père Noël, qu’il ne demande pas beaucoup, qu’il est bien raisonnable.

Et voilà le poisson qui se remet à tourner…

J’ai bien aimé le pouvoir d’évocation de ce texte. Pendant quelques instants je me suis mis à la place de ce « barbu de Sumatra ». J’ai souffert de la situation et rêvé comme lui. Je crois même avoir essayé d’arrondir les lèvres pour émettre maladroitement quelques bulles.

GP

PS : J’ai bien apprécié aussi de belles images, comme « Si je ne bouge pas, j’ai l’air d’une incrustation dans la résine avec ce grand bloc d’eau qui m’entoure ».

Aucun commentaire: