lundi 19 mai 2014

Perte d'identité

( texte composé sur le thème 32, autour du mot limite )

Mon prénom, c'est... c'est comment déjà ? Je l'avais sur le bout de la langue ! Et puis voilà que j'ai franchi cette limite au delà de laquelle j'ai perdu toute identité : qui suis-je ? Où vais-je d'ailleurs ? Suis-je dans la réalité ou bien prisonnière de ce petit rectangle de papier même pas en couleurs...

L'image est nette. Le soleil y inscrit le contour de chaque chose, plante et arbre. Juste une légère marque floue au sol indique que le photographe, peut-être moi, s'est interposé entre la lumière vive et l'objet de sa prise de vue... N'était-il pas un temps où j'étais propriétaire d'un reflet sombre de ma personne qui m'accompagnait à chaque instant ? Où donc est-il passé ? Désinvolture ou manque d'attention de ma part ? A moins qu'on ne me l'ait dérobé ?

Ne pouvant continuer de vivre ainsi diminuée pourquoi ne pas faire appel à la solidarité de mes semblables ?


Être humain ayant perdu tout relief 
suite à l'abandon de son double obscur 
cherche à retrouver trace de cette part sombre de lui-même 
qu'il n'arrive plus à nommer. 
Quelqu'un aurait-il connu semblable mésaventure ? 
Qui pourrait lui donner le moindre indice ?

Écrire à la Boîte postale SOS Moi-perdu-de-vue
ou au journal qui fera suivre.


– Avez-vous essayé de vous rendre au musée, ça ne fait aucun "doute", une de vos belles disparues est "au tableau", elle y a toute une "zone" !

– Essayez plutôt de voir du côté de la Chine : elle en serait une des spécialités !

– Que nenni, elle n'est pas sous notre ciel ! Avec ses semblables, elles ont un "Royaume" rien que pour elles mais il vous en coûtera votre âme pour la rejoindre !


C'en est trop ! Je renonce !... Je ne suis déjà "plus que l'ombre de moi-même"...mais en même temps je revis... Ayant réussi à la nommer, j'ai retrouvé la compagnie de mon double bénéfique, ma chère Ombre ! Mais tout ça ne me dit pas comment je m'appelle ! Il ne me reste plus qu'à lancer un nouvel SOS et à tout recommencer !


PF

Aucun commentaire: