vendredi 2 mai 2014

Au closeau

( texte composé sur le thème 28, autour du mot fortune )

Comme le temps s'y prêtait à merveille et qu'on était samedi, j'ai arraché et brûlé quatorze pieds de mauvaises herbes enchaînées. Je suis même allée jusqu'à calciner sur plusieurs mètres les racines souterraines et grimpantes. Jouissif en maudit ! Des frissons plein le corps enlacèrent mon cerveau soudain allégé et empli d'étoiles.

Si j'avais pu immortaliser ce moment, je l'aurais fait pour m'en souvenir… à l'envi. Mais mieux que cela : j'ai posé un acte fondateur, conduite par une intention telle, que la rédemption s'est réalisée sur le champ. En un claquement de doigts, ma Fortune est arrivée, là, devant moi, toute simple.

J'avoue en être encore ébahie et désormais à des lieues infinies d'une vie morte d'ennui. Enfin, aujourd'hui, il m'est donné les récoltes fructueuses de ce que j'ai semé dans la naïveté et la peine, pendant si longtemps.

Murielle E.

Aucun commentaire: