lundi 9 décembre 2013

Résolution

( texte composé sur le thème 27, autour du mot heure )

Si j’étais sûr que ça n’ait pas de conséquences, que certains n’en tirent pas des conclusions hâtives et erronées, et que même ils ne s’en servent contre moi, alors je prendrais plaisir à dire ce que je suis, ce que je pense et ce que je fais, sans pudeur ni retenue comme pour soulager une conscience au bord de l’explosion, je l’écrirais à l’encre, à la fois de la colère et de la résignation, clamerais bien haut toutes ces vérités qui ne sont pas bonnes à dire, comme l’ont fait certains, faisant ainsi voler en éclat la méchanceté et l’hypocrisie ; mais à l’heure du "politiquement correct" ce serait oublier les comparaisons et amalgames auxquels ne manqueraient pas de se livrer certains esprits chagrins plus à même de détruire que de construire, alors devant la vindicte populaire annoncée la raison me pousse à ne dire rien.

Notal

Aucun commentaire: