mardi 11 juin 2013

Renaissance

( texte composé sur le thème 22, autour de mosaïque )

Après quelques années d’abandon, c’est une véritable mosaïque culturelle qui s’est développée dans ce quartier oublié à la périphérie de la ville.

Tout commença par l’installation d’un cabinet d’acupuncture. Thierry, le spécialiste, proposa un atelier de yoga à ses premiers clients. Une fois évincés ceux qui cherchaient papouilles et caresses, l’activité eut un franc succès.

Sous l’impulsion de Thierry certains participants imaginèrent d’autres projets pour les jeunes : d’abord un laboratoire photo puis une animation musicale. Les prétendants aux clichés s’engagèrent dans un reportage sur la forêt sempervirente de notre région ; tandis que nos musiciens en herbe peinaient à trouver un accordeur pour le piano mis à disposition par la mairie. Le problème fut résolu quand une partie de ces jeunes décida de se mettre au Rap, tandis que l’autre inclina sa passion vers le Hip-hop.

Pour tous, les débuts furent délicats. Notamment quand certains danseurs s’encoublèrent lors des premières répétitions. Les photographes revinrent de leur reportage sur la forêt avec un sujet sur la bergeronnette. Cette dérive surprit au premier abord puis l’exposition fut accueillie avec bonne humeur.

En fin d’année, tous se retrouvèrent autour de l’arbre de Noël orné de morceaux de coton en guise de neige. Le Père Noël, dont l'allure ressemblait étrangement à celle de l’adjoint au maire, offrit une subvention honorable pour l’année suivante. Puis, dans la salle où flottaient des arômes de chocolat, la fête se poursuivit très tard dans la nuit.

Aujourd’hui, le quartier a retrouvé un dynamisme qui embellit la vie des habitants ; la réputation de cette partie de notre ville a évolué très positivement. Après plusieurs années d’existence, les activités se poursuivent sous la houlette de jeunes devenus animateurs.

 Richard Peucelle

Aucun commentaire: