vendredi 12 avril 2013

HP (2)

( texte composé sur les thèmes 19 et 20, autour des mots gare et poisson )

Retrouvez la première partie sur la page : HP (1)

En ce matin du 1er avril 1913, comme d'habitude, le chef de gare de Trégarven passa dès l'aube s'approvisionner à la criée. Il se porta volontaire pour recueillir le curieux fretin du jour, hurleur et encombrant, découvert dans une caisse vide que l'on s'apprêtait à emplir de glace. Hildegarde combla son désir et celui de sa femme : de notoriété publique, le manque d'enfant accablait le couple depuis des années...

Comme personne ne la réclama jamais, la petite Poisson grandit dans leur pavillon en bordure du chemin de fer. Dès qu'elle sut écrire elle nota dans son journal les anecdotes se déroulant à la station. On remarqua très tôt, en classe, ses capacités à rédiger des compositions françaises. La bonne élève réussit haut la main l'entrée à l'École Normale. Elle devint une institutrice attentive et efficace. Durant ses congés, avant, pendant et après guerre, elle parcourut la France, de gare en gare, accumulant ses observations. A 50 ans, elle demanda une retraite anticipée, impatiente de réaliser son projet littéraire.

Un premier recueil contenant dix « brèves de gare », signé HP, parut le 1er avril 1964. A la même date, chaque année, la maison Garrimard organisait la diffusion d'une dizaine de textes variés, d'une veine toujours plus originale. Les lecteurs se précipitaient régulièrement sur le nouvel arrivage et l'on consomma chaque nouveau « Poisson » sans modération. Ces derniers temps, de nombreux extraits disponibles sur le net remportaient un succès considérable. L'auteure maniait l'humour et le suspense comme personne, elle possédait un véritable art du sel et de la chute et contribua à réhabiliter le genre des nouvelles au sein des cercles littéraires...

Beaucoup d'hommes tentèrent leur chance auprès de la talentueuse Hildegarde mais elle ne mordit à aucun hameçon, glissant de leurs cœurs à peine saisie. HP consacra la seconde partie de sa vie entièrement à l'écriture ; hélas, il faut nous y résigner, il ne paraîtra plus de « Poisson » d'avril !

MF

2 commentaires:

Danyel a dit…

Ah, joli clin d’œil à JB Grenouille...
Heureusement, Hildegarde eut une belle seconde naissance !
Merci MF !

Danyel

Martine a dit…

Si tu savais Danyel tout ce que j'ai brassé pour ce portrait d'Hildegarde, ça m'a bien amusée ! Mais je ne m'étais pas rendue compte y avoir mêlé d'autre senteur que celui d'un petit port de Bretagne...