vendredi 12 avril 2013

HP (1)

( texte composé sur les thèmes 19 et 20, autour des mots gare et poisson )

Le 1er avril dernier, HP succombait à une crise cardiaque, le jour de ses 100 ans, alors qu'elle fêtait le lancement de son cinquantième recueil de « brèves de gare ». Rappelons que la célèbre nouvelliste créa cette série d'écrits en 1964, grâce au soutien des éditions Garrimard auxquelles elle demeura fidèle tout au long de sa carrière.

Hildegarde Poisson, alias HP, évoquait parfois ses modestes origines et son enfance bretonne. Dans un récent entretien, quelques heures seulement avant sa disparition, elle nous en révélait de nombreux détails...

Elle naquit le 1er avril 1913 sous l'étal dégarni d'un mareyeur, juste avant l'aube et la foule, à la criée du port de Trégarven. Sa mère, une poivrote notoire, à l'allure de petite vieille, hantait auparavant quotidiennement les quais et cet hiver-là, les gens du coin remarquèrent bien la silhouette gonflée de la miséreuse. Mais personne ne chercha vraiment à identifier le responsable et aucun mâle local ne s'en vanta jamais !

La pocharde gueulait partout qu'elle attendait un garçon : « Je l'appellerai Désiré ! », grasseyait-elle à qui la branchait sur le sujet de sa grossesse. Il lui fallut donc improviser quand la petiote arriva et la femme se rappela sans doute, en ce moment si particulier, quelques sonorités familières de sa jeunesse, passée là-bas très loin vers l'Est... Pourquoi pas « Hildegarde » ? Ce prénom, qui associait les notions de combat et de protection, armerait la gamine pour la vie ! Quant au patronyme, la mère opta probablement pour « Poisson » en percevant les beuglantes des marins qui commençaient à décharger leurs navires.

Elle gratta le prénom et le nom de sa fille sur une ardoise qui gisait là et qu'elle glissa avec le bébé dans une couverture puante. Puis elle se carapata vite fait. Un docker, plus tard, se rappela une ombre embarquant sur un thonier en partance pour les mers du sud... On ne la revit plus.


MF

Lisez la seconde partie de ce texte sur la page : HP (2)

Aucun commentaire: