mercredi 9 janvier 2013

Recette de l'humour négatif...

... à la sauce mauvaise foi

( texte composé sur le thème 17, autour du mot sauce )

En temps de crise et de grosse fatigue, le Chef "Pasencorenfuite" vous propose une expérimentation, sur une recette répandue, à transformer en "Recette de la bienveillance à la sauce douce"…

Préparation & cuisson : 2 h 30

Ingrédients (pour 3 / 4 personnes) :

Principal ingrédient
Légumes
Condiments
Assaisonnement
Sauce
16 piques bien senties 4 pommes d'indélicatesse 1 pointe de couteau de piment de Connerie 1 verre de bêtise


1 mauvaise graine 2 cuillères à soupe d'esprit enfariné ½ litre de vin bourrin


1 racine d'ignorance 2 cuillères à soupe de réflexion ramollie ½ litre de jus de vexation


1 tubercule manqué 6 cuillères à soupe d'huile de psychologie de comptoir



1) Lavez les légumes à grande eau claire et citronnée. Ébouillantez les pommes d'indélicatesse pour les peler facilement (si elles sont touchées). Coupez-les en morceaux. Épluchez et râpez la mauvaise graine. Émincez la racine d'ignorance et le tubercule manqué. Réservez la réflexion ramollie.

2) Faites chauffer tout doucement l'huile de psychologie de comptoir dans une poêle. Faites revenir les piques bien senties 5 minutes de chaque côté. Puis, retirez-les de la poêle.

3) Faites cuire avec attention la mauvaise graine, la racine d'ignorance et le tubercule manqué. Puis, les pommes d'indélicatesse et le piment de Connerie. Après 5 minutes de cuisson, versez le vin bourrin, le verre de bêtise et le jus de vexation tout en mélangeant bien. Laissez mijoter 30 minutes.

4) Maniez la réflexion : ramollissez à la fourchette puis incorporez l'esprit enfariné. Mélangez afin d'obtenir une pâte homogène (il se peut qu'il y ait résistance voire incompatibilité).

5) Quand la sauce est réduite agréablement, mettez les piques bien senties à réchauffer dans celle-ci. Ajoutez la réflexion maniée au dernier moment. Remuez jusqu'à ce qu'elle fonde.

6) Dressez les piques bien senties dans un plat de service (l'apparat ne s'y prête pas pour l'instant). Nappez avec la sauce mauvaise foi et servez.


Vin conseillé :

  • 1 vin à la robe sans ingérence, à la couleur sans contrainte & à la cuisse sans fatuité

Conseil du Chef "Pasencorenfuite" (selon arrivage des piques bien senties) :

  • Soit utilisez la force d'inertie
  • Soit utilisez l'effet miroir


 Murielle E.

Aucun commentaire: