vendredi 16 mars 2012

Pour qu'un trou vaille...

( texte composé sur le thème 8, autour du mot trouvaille )

Pour qu’un trou vaille
La peine qu’on y aille
Fouiller en détail
Remplissez-le vaille que vaille
Afin qu’il réserve sans faille
Plus tard une surprise de taille.

Quand vous aurez oublié
Distrait ou Alzheimérisé
Que c’est vous qui avez caché
Sans doute il y a des années
Un ours peut-être mal léché
Auquel vous fûtes attaché

Vous ameuterez la marmaille :
Voyez, là, dans cette faille,
Bien cachée sous la rocaille
Cette curieuse antiquaille !
Il faudrait qu’on la détaille
Elle mérite une médaille 

C’est mon doudou tout craché !
Vieux souvenir : j’étais bébé
Il est à présent délavé
Et plus qu’un peu délaissé
Bien sûr depuis tant d’années
Qu’il est au fond du fossé.

Il était garni de paille
Elle s’en va en tripaille
Ses membres sont en pagaille
Est-il passé sous la mitraille ?
Même après cette bataille
Il a gardé son air canaille.

A qui vais-je le donner…
A la plus petite en taille ?
Elle irait le massacrer.
Au plus remuant mais il braille
Que c’est lui qui l’a trouvé !
Alors je vais le garder :
C’est ma nue-propriété.

Hache

2 commentaires:

Marie. a dit…

Un sautoir de mots sur un bien maigre lacet,
néanmoins, une prouesse !

Hache a dit…

Il y manquait l'écrin de votre jolie formule: merci Marie !