mercredi 21 décembre 2011

L'idée de Sammy

( texte composé sur le thème 5, autour du mot surprise )

Mamie Ginette est de retour le matin de Noël, après s'être absentée quelques jours... Anna et Sammy sont heureux qu'elle soit là pour découvrir avec eux tous les cadeaux au pied du sapin. Cette année, il y a même une surprise sur chaque pile destinée aux enfants : une enveloppe étrange, écarlate et pailletée, où leur prénom, leur adresse, sont écrits soigneusement, en lettres pleines et déliées...


***

Quelques semaines auparavant...

Sammy aime bien faire le grand garçon qui se débrouille tout seul. Le soir, il grimpe dans son lit, celui du haut, avec son livre à lui, pendant que Mamie s'installe sur une chaise, au chevet d'Anna, pour lui raconter une histoire... Cette fois la petite a réclamé un conte de Noël ! Ce n'est que la fin novembre mais on ne parle déjà plus, à l'école ou à la maison, que de fêtes et de cadeaux !  Impossible de ne pas y penser, de ne pas rêver, avec toutes ces lumières dans les rues, ces vitrines décorées, étincelantes, et tant de catalogues qui regorgent de tentations ! 

La tête bien calée sur l'oreiller, Sammy feuillette un dictionnaire illustré, celui des animaux, c'est son préféré : d'habitude, il adore, mais là, il est très distrait, il écoute la voix douce qui monte jusqu'à lui... Encore un récit avec un Père Noël débordé, fatigué... Et ça le fait réfléchir.

Quand l'histoire se termine, Anna s'est endormie et le garçon entend sa mamie qui referme l'album, le glisse sur l'étagère voisine, avant de déposer un tendre baiser sur le front de la petite fille... Elle a dû se relever maintenant. Elle se hisse en effet jusqu'au lit supérieur. Son visage apparaît soudain, transformé par une grimace de sa collection aussitôt suivie d'un clin d’œil complice. Ah, elle s'amuse bien ! Mais lui, quelque chose le tracasse. Il chuchote :

– Dis Mamie, quel âge il a le Père Noël ?

– Hmmm ! Je ne sais pas ! En tout cas il est sûrement très très vieux !

– Et pourquoi il n'est pas à la retraite ?

– Ça, mon pauvre Sammy, je crois bien qu'il y a pensé...

– C'est vrai ?

– Eh bien j'ai entendu dire qu'il a failli céder son entreprise, il y a quelques années, et finalement tout annulé !

– Pourquoi ?

– L'homme d'affaires qui s'était présenté à lui voulait mettre au chômage tous les lutins de l'atelier de jouets, et les remplacer par des robots, choisir un seul modèle chaque année à fabriquer et à offrir, le même pour tout le monde, remplacer le traîneau par une bruyante motoneige, et aussi fermer le bureau de poste...

Sammy écarquille les yeux, se dresse sur son lit et, très en colère, il s'exclame :

– Il aurait interdit d'envoyer une liste ?

– Chut ! Tu vas réveiller Anna... Alors tu comprends pourquoi le Père Noël a préféré continuer à travailler ! Pour lui, il faut que les enfants soient heureux !

– Mais Mamie, quand même, il pourrait avoir des assistants. Tiens, il aurait une association comme la tienne, ce serait cool !

– Comment ça ?

– Ben il ferait apporter les cadeaux aux petits enfants, chez eux, par des gens qui auraient le temps, des grands-pères et des grands-mères comme toi, des bénévoles ; vous portez bien des livres à domicile, là vous pourriez amener les paquets de sa part, ça vous ferait voyager. Vous aimez ça, voyager, non ? Le Père Noël continuerait à fabriquer les jouets avec ses lutins, il élèverait juste un peu plus de rennes pour transporter tous les messagers ; mais comme ça il reposerait son dos et ses jambes !

– Héhé, j'irais au pôle Nord tous les ans ? Quelle chance dis donc !

– Et s'il n'a plus à faire le tour du monde, il peut économiser des heures et des heures et prendre le temps de répondre à toutes les lettres envoyées par les enfants. Moi j'aimerais tant qu'il m'écrive à son tour, ça, ce serait vraiment chouette !

– Sûrement ! Déléguer aux papis et aux mamies, organiser leurs voyages, tenir à jour sa correspondance et rester au chaud, ça peut lui plaire... On lui enverra un message dès demain pour lui proposer si tu veux. Mais là ce soir, il se fait tard et j'irais bien me coucher moi. Allez bisou mon p'tit Sammy !

– Bonne nuit Maminette ! D'accord pour demain, on lui écrit ! T'oublieras pas, hein ?

Mamie promet... Elle descend prudemment l'échelle, éteint la lampe tulipe, quitte à petits pas la chambre, tire légèrement la porte et laisse derrière elle un rai de lumière rassurant. Sammy garde pendant quelques secondes encore les yeux ouverts, fixés sur l'écran magique de son plafond familier : ce soir il y voit se dessiner la silhouette d'un Père Noël tranquille qui, assis derrière son bureau, coche des cases sur une liste, sans doute celle de tous ses seniors volontaires, puis vérifie les adresses sur de luxueuses enveloppes, avant de se plonger dans un dernier courrier. Concentré, appliqué, même s'il mâchonne par instants le haut de son porte-plume en cherchant l'inspiration, il a l'air si heureux ! Moins bousculé, il a presque rajeuni. 

Je suis sûr qu'il va la trouver bonne mon idée, se dit Sammy que le sommeil enveloppe peu à peu...

MF

2 commentaires:

Michèle Rodet a dit…

Il est si doux, ce récit de surprise, qu’il m'a fait l'effet d'un conte de Noël !
Je l'ai relu plusieurs fois durant cette période que je ne traverse jamais sans devoir repasser sur de douloureuses déchirures et traverser de pénibles crevasses.
Il m’a rappelé qu’il existe des grands-mères présentes pour leurs petits-enfants et des petits garçons tout disposés à consacrer leur énergie et leur créativité pour que le bien commun perdure en dépit de la conjoncture ! Oui, ils s’accordent bien ces deux là et Sammy a de qui tenir…
Vivement le prochain épisode des aventures de mamie Ginette !

Martine a dit…

Je rencontre tellement de retraités qui me parlent de leurs petits-enfants, qui me disent leur bonheur !
Bien sûr dans mon monde il y a beaucoup d'optimisme, mais pourquoi pas...
Quel beau compliment que tu compares cette petite scène à un conte ! En fait je me demande si je ne vais pas en faire une version illustrée... Merci Michèle !