samedi 15 octobre 2011

Marie

( texte composé sur le thème 3, autour du mot médaillon )

                    Marie,

Lorsque tu recevras cette lettre et que Marie-Louise t’en fera découvrir les mots et les sons, je serai déjà loin, quelque part perdu entre deux nappes de brouillard flottant au dessus du Pacifique. Je penserai à toi, je fermerai les yeux et je t’imaginerai à mes côtés, la tête penchée sur mon épaule, ta main blottie dans la mienne. Je me reverrai lors de notre dernier voyage ensemble, assis près de toi, comme réfugié contre le dernier hublot de cet énorme oiseau qui s’envolait vers nos rêves. Nous frissonnions de froid et nous étions pelotonnés l’un contre l’autre, frissonnant d’amour. Te souviens-tu ? Ce long voyage comme l’espace d’un instant !

Je suis sûr qu’en écoutant ces souvenirs prisonniers de ta mémoire, tes yeux vont briller. Peut-être iras-tu jusqu’à esquisser un sourire. Qui sait ? Marie-Louise te bousculera alors de sa douce voix : « Vous souvenez-vous Marie ? »

Et toi de continuer à fixer ce médaillon bleu, accrochée à la fenêtre du salon comme à une bouée. Peut-être approcheras-tu tes yeux de ce bleu qui semble te fasciner, ce bleu couleur de l’océan, ce bleu couleur de tes yeux, ce bleu couleur des tissus que tu taillais pour fabriquer des chemises aux enfants.

Marie, je ne sais pas, je ne sais plus si tu comprends, si tu entends ce que je te dis, si tu te souviens de nous, de notre vie avant. Mais sache au plus profond de toi que je ne t’oublie pas, malgré l’absence, malgré le temps qui nous façonne, nous marque et parfois nous fait perdre pied.

En t’écrivant ces mots, ton visage ne cesse de danser sur ma feuille. Mes larmes laissent des blancs comme ces trous dans ta mémoire, mais ton sourire trace des arabesques qui me fond chaud au cœur. J’imagine déjà le moment où je rentrerai. Je te serrerai dans mes bras et te couvrirai de baisers.

Je t’aime Marie.

                              Krys

__________

C. Didier

Aucun commentaire: